Une journée de mai au grand air.
Une journée de mai pour « mettre la classe en l’air ». Pas besoin de la retourner sens dessus dessous. Juste de la transporter au dessus de nous. De porter tables et chaises au sommet. Pour une assise oxygénante. Un temps d’apprentissage au grand air. Prendre l’espace pour observer, s’imprégner, s’immerger dans le paysage. Sans se laisser submerger par la quantité de connaissances à acquérir. Pour décrypter les 1001 plantes et fleurs, qui prennent racines au cœur des Alpes.
Le temps du chemin est celui de la réflexion. Une situation « hors de », qui rentre pourtant dans l’emploi du temps de ces adolescent-e-s du Lycée des Métiers de la Montagne, de Saint-Michel-de-Maurienne, et de leur accompagnateur pour un cours de botanique. C’est à ce cours, un peu spécifique – entre Racines et fleurs – que nous vous proposons d’assister.
1. Gentiane ciliée (Gentianopsis ciliata ) : n.f. Espèce de plantes, aux fleurs terminales à quatre pétales bordés de cils bleutés, à géométrie parfaitement alignée, aux tiges non ramifiées, aux dossiers basales ovales, aux caulinaires étroites et lancéolées.
3. Epilobe en épi (chamerion augustifolium) : n.f. Espèce pionnière. Grande, sous forme de longues grappes, l'Epilobe en épi est vivace et se présente en colonie dans tous les terrains dégagés, comme les coupes de bois, clairières, lisières, ou à flanc de plateau.
4. Linaigrette des Alpes (Trichophorum alpinum): n.f. Elle pousse généralement par larges groupes, de façon disparate, dans les lieux humides d’altitude, tels que les marécages ou les bords des lacs et ruisselets. Dans certaines régions, on a pu se servir de leurs soies comme du coton. La dispersion des graines se fait par le vent.
5. Véronique en épi (Veronica Spicata) : n.f. Ses épis denses et fins forme une touffe dense, fine et triangulaire nommée Veronica Spicata. Tiges et feuilles sont légèrement adolescentes et deviennent grisâtres lorsqu’elles vieillissent. Veronica spicata produit de petits fruits ronds et verts, elle se ressème parfois spontanément, sans devenir envahissante (enfin ça dépend).

2. Saule réticulé (Salix reticulata) : n.f. Cette petite espèce pousse dans les combes à neige et sur les graviers humides, tapis au sol. Nain, rampant, ses fleurs sont de petits chatonscylindriques dressés sur deux pattes, qui s’accrochent aux rochers au début de l’été.

6. Linaire des Alpes (Linaria alpina ) : n.f. Emblématique des Alpes, symbole de joie éclatante, bleu violacé, munie d'une gorge orangée, Linaria alpina était utilisée au 18ème siècle pour provoquer l'hilarité immédiate chez des sujets en état dépressif. Véritable antidépresseur des temps modernes, à re-découvrir sans modération.
7. Maurelle (Helianthus Annuus) : n.m. Rare, il fait son apparition sur les plateaux alpins ventés et ensoleillés, à l’heure du réchauffement climatique, en opérant une mutation de ses propriétés initiales. Plus connu sous le nom de Girasole, ses racines solidement ancrées dans le sol, il fait aujourd’hui dos au soleil pour s’épanouir.
8. Silène Acaule (Silene Accaulis) : n.m. Solide et robuste Silène accaulis se fixe dans les zones rocailleuses. Plante rampante formant des coussins d'un vert vif entre les rochers. Malgré son qualificatif d'acaule (= sans tige), ses fleurs, le plus souvent solitaires, sont portées par de courts pédoncules. Leur couleur varie du rose pâle au noir.
Un grand merci à
Patrick Schlatter – accompagnateur en Moyenne Montagne
Caroline Courteville – coordinatrice de la classe Montagne
Jean-Claude Bassani – proviseur du Lycée des Métiers de la Montagne – Lycée Général Ferrié
et aux lycéens du groupe Montagne 2ème année
Photos, textes : Maxence Auclair, Marielle Imbert
Vidéo : Denis Cugnod
Création du collectif artistique Fusées dans le cadre du projet Graines de Maurienne

You may also like

Back to Top